Welcome

This blog has been developed by the University of Melbourne Archives for the purpose of showcasing the work of students from the French Cultural Studies class at the University of Melbourne.

The students viewed diaries, correspondence and ephemera from the University of Melbourne Archives collections of Australian soldiers who fought in France in the First World War. Many of these soldiers were University students or staff. The collections provide a snapshot of soldiers’ experiences in France, both the horrors of the trenches but also the leisure activities that they engaged in, reflected in the pieces below.

Pozières, 1916

Vanessa Paciocco and Jordonne Colley

Alfred Derham

Map of Pozieres, showing trench lines, 1916. University of Melbourne Archives. Alfred Plumley Derham collection, 1963.0024

Étudier et s’immerger dans les expériences de la Première Guerre Mondiale de nos ancêtres, est très intéressant et surtout émouvant. Ce dossier, à partir notamment de la collection des Archives de l’Université de Melbourne, vous donne une petite idée de l’importance de la libération du village de Pozières en 1916 pour les soldats australiens, pendant l’Offensive de la Somme.

Continue reading

Comment les soldats et les médecins australiens ont-ils contribué à la première guerre mondiale en France?

Maya Kawashima et Joanna Huynh

Wilberforce Newton

Australian General Hospital, Brighton, January 1917. University of Melbourne Archives, Newton and Stephen Families collection, 1980.0146

En ce qui concerne les médecins australiens, leur rôle en France était important, surtout les brancardiers qui ont risqué leur vie en aidant les soldats blessés.  Les brancardiers ont travaillé dans des conditions difficiles ; il y avait souvent des explosions à proximité, mais ils ont travaillé vaillamment. Continue reading

Oliver Holmes Woodward

Cheryl Noble and Kirsten Langmaid

Oliver Holmes Woodward

“My Story of the Great War: The War Story of Oliver Holmes Woodward, Captain, 1st Australian Tunnelling Company”, reproduced by MacDougalls Ltd, Adelaide. University of Melbourne Archives, Oliver Holmes Woodward collection, 1982.0140, box 14

Oliver Holmes Woodward, né le 8 octobre 1885 à Tenterfield en Nouvelles Galles du Sud, était ingénieur des mines, métallurgiste et soldat. Il a été éduqué dans des écoles publiques et après, il a étudié pendant deux ans au Collège Newington, à Sydney. Oliver Woodward a acquis beaucoup de connaissances et d’expérience en travaillant dans les mines souterraines dans le Queensland du Nord. Il a continué à étudier et il a reçu des médailles, une pour son travail dans les mines et une médaille pour son travail dans la métallurgie. Il a été plus tard nommé comme directeur de mines et dans cette capacité. Continue reading

Nationalisme et propagande en Australie durant la première guerre mondiale

Jessica Kapuscinski-Evans and Katie McIntyre

The Blood Vote

“The Blood Vote” by Claude Marquet and W Winspear as part of the anti-conscription campaign, 1917. University of Melbourne Archives.

Cette affiche est un bon exemple du mouvement anti-conscription. Elle a été faite par les socialistes à Melbourne, et publiée en 1917. Elle représente une femme inquiète votant un «oui» en faveur du recrutement, à l’image du premier ministre, Billy Hughes, qui était en faveur. Mais le poème qui accompagne la caricature montre que ce vote représente la «voix du sang»; en effet, elle envoie quelqu’un d’autre à la mort par sa décision.

Le poème, qui a été écrit par le Winspear socialiste WR, utilise un langage audacieux pour établir la culpabilité de la femme d’avoir fait «le vote du sang». L’accent mis sur la valeur de la vie des travailleurs et des gens ordinaires dans cette affiche contraste fortement avec la propagande nationaliste, qui généralement glorifie le sacrifice du soldat pour un plus grand bien – celui de la nation. Mais les mouvements anti-conscriptions comme celui des IWW ont fait valoir que les travailleurs n’avaient pas d’intérêt commun avec les classes dirigeantes et le gouvernement de l’Australie, et n’avaient donc pas d’intérêt dans la guerre.

Continue reading

Le manuel des blessures et des maladies de guerre

Ashleigh Hodge and Mary O’Dowd

Alfred Derham collection

“Manual of Injuries and Disease of War”, published by HM Stationery Office, London. Alfred Plumley Derham collection, 1979.0096

Le «Manuel des blessures et des maladies de Guerre» a été publié en 1918 à Londres par Le Bureau de la papeterie de Sa Majesté, à la suite de «l’exposé sur le traitement des blessures de guerre» qui avait été écrit en 1915. Selon la préface, l’idée derrière ce livre était de partager les savoirs de l’époque et il a été écrit à partir de l’expérience du service médical de l’armée en France après plus de 3 années de guerre. Le manuel fait le point sur les travaux médicaux et chirurgicaux de l’époque de sorte que tous les Officiers du Corps connaissent les méthodes et les procédures de traitement à suivre. Continue reading

Une guerre ou un voyage? Vue australienne de la Première Guerre mondiale

Yang Xu

WR Keast photograph

Photograph taken by WR Keast, Egypt, c1915. University of Melbourne Archives, WR Keast collection, 1972.0025

La raison la plus forte de s’engager pour les soldats australiens, c’est le désir de voir le monde. Les gens peuvent s’interroger sur la valeur de cette affirmation, car il semble ridicule de prendre le risque d’être en guerre pour voir le monde. Cependant, une chose à réaliser est que notre perception du risque de la guerre provient de notre «mémoire moderne». La plupart des soldats australiens la considéraient comme une chance qui valait la peine d’être risquée, parce que, disaient-ils, ils avaient moins à perdre, mais plus à gagner. Continue reading