Le journal de Keast

Wang Sijia

Venons-en maintenant au dernier document, qui est un journal intime écrit par un jeune soldat Australien, qui s’appelait Keast, W.R. Il avait juste vingt ans quand il est mort.

WR Keast

WR Keast, c1915. University of Melbourne Archives, WR Keast collection, 1972.0025

Presque cent années ont passé depuis le mort de Keast. Malgré le traitement prudent effectué par les archives de l’université de Melbourne, l’encre est à différents stages de décoloration et on peut à peine lire certains mots. Cela me fend le cœur, parce qu’il semble que Keast – sa vie, ses mémoires et ses sacrifices – est vraiment en train de disparaître. Puisque le journal est si fragile, nous devons le partager avec autant de personnes que possible avant sa disparition.

Keast est juste un des plusieurs vaillants jeune soldats qui ont combattu pour les alliés. Cette exposition nous rappelera ces jeunes hommes qui ont donné leur vie et qui ne pouvaient pas réaliser leur rêves ou tomber amoureux à cause de la guerre. La France a perdu aussi beaucoup de jeunes soldats pendant cette guerre, alors c’est une bonne occasion pour les Français et les Australiens de commémorer et d’honorer les jeune soldats perdus dans les deux pays.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s